• Inès et Dimitri Chardin - Ostéopathe Sud Essonne

Tendinites - Tendinopathies et Ostéopathie

Mis à jour : juil. 21


Qu'est ce qu'une tendinite ?


Cette pathologie, très fréquente, correspond à l’inflammation d’un tendon ou du tissu qui l’entoure (gaine). Cette inflammation provoque une douleur souvent intense qui peut être associée à une sensation de brûlure au niveau du tendon pouvant irradier.


La tendinite touche tout type de patient mais elle est plus fréquente chez les plus de 50 ans et chez les sportifs (1/3 des sportifs).


Le diagnostic se fait la plupart du temps par un examen clinique mais peut être confirmé par une échographie ou une IRM. Ces examens complémentaires permettent d’apprécier l’étendue et la gravité des lésions afin d’adapter au mieux la prise en charge.





Les zones touchées les plus fréquentes sont :

  • Épaule : tendinopathie de la coiffe des rotateurs (supra-épineux, biceps …)

  • Coude : tennis elbow (épicondylite), golf elbow (épitrochléite)

  • Genou : tendinite rotulienne, tendinite de la patte d’oie, syndrome de l’essuie-glace..

  • Poignet : tendinite de De Quervain

  • Hanche : tendinite du moyen fessier, syndrome de l’essuie glace..

  • Pubis : pubalgie

  • Talon : tendinopathie du tendon d’Achille



Quelles sont les causes ?



De par sa composition riche en collagène, un tendon est inextensible, il supporte donc mal les utilisations intenses et répétitives s’il y a des contraintes sur la zone. Les tendons étant peu vascularisés, ils cicatrisent mal et les inflammations peuvent donc persister.


Les tendinopathies sont le plus souvent multi causales, la prise en charge doit être globale et pluridisciplinaire.

Comprendre la cause est la clef d’une prise en charge réussie et d’une non récidive de la tendinite.



Causes ou facteurs favorisants les plus fréquents :

  • Microtraumatiques : gestes répétitifs sur une zone sous contrainte (blocage articulaire, chirurgie, jambe courte…)

  • Traumatiques : chocs, chutes, efforts intenses

  • Dégénératives : les tendinites sont plus fréquentes à partir de 50 ans

  • Métaboliques : déséquilibre nutritionnel (alimentation acidifiante, excès de protéines), prise de médicaments (corticoïdes, fluoroquinolones), infections dentaires



Traitement ostéopathie des tendinites :



Si aucun examen n’a été fait, votre ostéopathe, recherchera attentivement quel tissu est à l’origine de votre douleur et pourra selon les cas vous orienter vers votre médecin pour effectuer des examens complémentaires.


Le but, de votre ostéopathe, est de rechercher les blocages et contraintes musculo-articulaires à l’origine de la tendinite et d’en améliorer la mobilité.

En effet, même si les causes sont multifactorielles, il existe toujours une cinétique perturbée (blocage articulaire), dans la zone ou à distance, sinon la tendinite ne se développerait pas.

Le traitement ostéopathique permettra de répartir au mieux les forces et de réharmoniser votre corps.

La prise en charge ostéopathique est donc essentielle à la non récidive d’une tendinite.



En règle, générale il faut plusieurs séances, du temps et être assidus sur l’application des conseils prodigués par votre ostéopathe et le corps médical pour voir disparaitre ces tendinopathies.


Certains ostéopathes sont formés à l’utilisation du K-tape (Dimitri Chardin a suivi la formation chez Kinéformation), ils pourront l’intégrer au traitement ostéopathique. La pose de ces bandes permet, par leur mécanisme, un meilleur drainage de l’inflammation.


Voir les formations de Dimitri Chardin


Qu'est ce que le K-taping ? Lire l'article.



N’attendez pas d’avoir une douleur ou une tendinite pour consulter votre ostéopathe ! La prévention est essentielle et nous recommandons une à deux séances d’ostéopathie par an pour éviter l’apparition de douleurs.


Quels autres traitements ?



Kinésithérapie :

Dans les tendinopathies sévères, associée à l’ostéopathie, la prise en charge par un kinésithérapeute est nécessaire (ondes de chocs, travail excentrique du muscle, ponçage du tendon...).


Podologue :

Selon les causes de l’apparition de votre tendinite, il sera parfois nécessaire d’associer ostéopathie et prise en charge par un podologue-posturologue.


Repos :

Lorsqu’un muscle/tendon souffre et que toute la zone est inflammée, après un traitement il faut obligatoirement mettre au repos cette zone ou éviter de la solliciter quelques temps.


Diminuer l’inflammation :

  • Argile verte : vous pouvez mélanger de la poudre d’argile verte associée à de l’eau et en appliquer sur la zone (en cataplasme). Vous enrouler ensuite la zone dans du cellophane et laisser poser 2 heures.

  • Glaçage de la zone (pas plus de 10 min)

  • Alimentation : limiter les aliments acides (café, protéines en excès, gluten, laits animaux …) et favoriser les aliments basifiants accompagné d’omega 3 (huiles, saumon…) . Vous pouvez également effectuer une cure de citron (avant votre petit-déjeuner buvez de l’eau tiède associé à du citron bio pressé)

  • Bilan dentaire : un mauvais état dentaire (gingivites, cariées) peut favoriser un état inflammatoire.

  • Huiles essentielles (gaulthérie, menthe poivrée …)

  • Phytothérapie (reine des près, feuilles de cassis, curcuma)

  • Cryothérapie





Médecine allopathique :

Cette prise en charge est parfois nécessaire, ces traitements soulagent et réduisent l’inflammation mais ne traitent pas la cause. Si cette cause n’est pas repérée et corrigée la tendinite récidivera après l’arrêt du traitement.

  • Anti-inflammatoires et antalgiques

  • Infiltrations

  • Injection de PRP (plasma riche en plaquettes)

  • Chirurgie



Le traitement d’une tendinite peut être long (3 à 6 semaines selon le type de tendinopathie), il faut s’armer de patience et s’entourer de professionnels de santé efficaces. Plus la prise en charge sera rapide, plus elle guérira vite et bien.




La tendinite chez le sportif :



Il faut rechercher les causes au niveau de votre matériel et/ou une mauvaise position :

  • Problème au niveau des points d’appuis

  • Mauvais réglages du matériel ou matériel usé

  • Terrain non adapté à la pratique sportive ou un changement

  • Échauffement et/ou étirements non optimaux : (Il faut impérativement un échauffement. Il faut que la température intra-musculaire augmente progressivement pour que les tissus soit prêt à l’effort).

  • Manque d’hydratation .

Prendre RDV au cabinet d'ostéopathie



Inès et Dimitri Chardin

Ostéopathe à St Pierre du Perray, proche d'Etiolles

Essonne - 91



#tendinite, #tendinopathie, #ostéopathie, #ostéopathe du sport, #kinésithérapie, #kiné du sport, #ostéopathe agréé, #ostéopathe saint germain les corbeil, #ostéo st pierre du perray, #ostéopathe du sport tigery, #ostéopathe saint pierre du perray, #prépation compet, #performance

© 2023 by Inès et Dimitri Chardin - Ostéopathe à Saint Pierre du Perray, proche de Tigery, Saint Germain les Corbeil, Saintry sur Seine, Soisy sur Seine, Morsang sur Seine, Etiolles, Savigny le Temple, Cesson, Seine Port, Combs la ville, Corbeil essonne, Nandy, Lieusaint ...