• Inès et Dimitri Chardin

Syndrome de la tête plate et Ostéopathie

Mis à jour : mai 10

En tant que parents, ou futurs parents, vous avez déjà surement entendu parlé de la « tête plate » du nourrisson, autrement appelé dit la plagio ou brachycéphalie). Il est de plus en plus fréquent actuellement, présente chez 10 à 15% des bébés de moins de 6 mois.




Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une déformation asymétrique de la tête d’un nourrisson, se manifestant par un aplatissement du crâne pouvant être présent dès la naissance ou s’installer progressivement au fil des mois.

On distingue plusieurs types  :

  • Plagiocéphalie : c’est de loin la plus fréquente. Elle représente un aplatissement d’un côté, à l’arrière du crâne associé à un bombement du même côté du front.

  • Brachycéphalie : aplatissement de tout l’arrière du crâne, donnant l’impression que l’enfant à un crâne large.

Il existe aussi des bébés qui présentent les deux types de manière combinée.

Alors pourquoi certains en ont et pas d’autres ?

Leurs origines précises n’ont pas été objectivées scientifiquement à l’heure actuelle.

Il existe cependant des facteurs considérés comme favorisants ou aggravants :

  • Des blocages : au niveau des cervicales, par exemple, créant un appui prédominant sur un côté de la tête. Sachant que les nourrissons passent de plus en plus de temps allongés sur le dos, cela va augmenter cet appui et créer un aplatissement.

  • La position lors de la grossesse : un bébé en siège par exemple avec la tête plus souvent tournée d’un seul côté. Chez ces bébés, on pourra retrouver un aplatissement dès la naissance.

  • Gémellarité : le « manque de place » peut favoriser une plagio ou brachycéphalie visible dès la naissance.

  • L’usage d’instruments lors de l’accouchement (forceps, ventouse, cuillère)

  • Un torticolis : engendrera un aplatissement du côté où votre enfant tourne mieux la tête.

Que faire pour l’éviter ?

Lors de sa naissance, observez régulièrement votre bébé :

  • De quelle manière il se positionne. Est-ce qu’il a toujours la tête tournée du même côté ? Il prend « moins bien » le biberon ou le sein d’un côté ?

  • S’il n’a pas d’asymétrie au niveau du crâne ou de la face (œil plus fermé, aplatissement à l’arrière de la tête)

  • Au fil des mois, vous pourrez mieux repérer une éventuelle asymétrie avec la répartition des cheveux.

(Cela peut être dur à déceler mais votre ostéopathe vous montrera comment faire)

Un bilan chez votre ostéopathe, formé en périnatalité, dès sa première semaine/premier mois de vie permettra de repérer d’éventuels blocages et de vous délivrer des conseils personnalisés selon vos habitudes de vie.

Quelques conseils universels :

  • Portez un maximum votre enfant en écharpe (voir l’article sur le Portage Physiologique). Cela évite qu’il reste allongé toute la journée pendant ses premiers mois de vie.

  • Evitez les transats, cocoon, cale tête etc bloquant les rotations de tête de votre bébé car cela engendre un appui permanent sur la même zone de son crâne.

  • Essayez de stimuler les rotations de tête des deux côtés : lumière, veilleuse, position de son lit, position dans laquelle vous donnez le biberon, jouets ou mobiles …




Que faire si elle est déjà installée ?

Tout dépend du degré de la plagiocéphalie ainsi que de l’âge de votre bébé :

  • Il a moins de 3 mois : orientez vous vers un ostéopathe formé en pédiatrie pour faire un bilan.

  • Il a entre 3 et 5 mois : les résultats à cet âge seront plus modérés car le crâne s’ossifie de plus en plus, il se peut que votre enfant garde un léger aplatissement. Des séances de kinésithérapie pourront être nécessaires en complément des séances d’ostéopathie (surtout lorsqu’il y a un torticolis associé).

  • A partir de 6 mois : pour les enfants ayant une déformation très importante du crâne, le port d’un casque pourra peut-être être nécessaire.

Il faut savoir que les séances d’ostéopathies sont vraiment bénéfiques pour réduire une plagio ou brachycéphalie mais vous avez également un rôle prépondérant dans le traitement. En effet, votre ostéopathe vous donnera des conseils de positionnements et de stimulations, c’est cela qui aidera grandement son travail.

Pour contrôler l’évolution de l’aplatissement de la tête de votre enfant, votre ostéopathe pourra utiliser deux outils : une prise de mesure à l’aide d’un craniomètre, et/ou une prise de photo selon un angle précis du crâne.

L’ostéopathie dans tout ça ?

Plus votre bébé est vu vite par un ostéopathe spécialisé, plus les résultats seront efficaces.

Le but premier d’une séance d’ostéopathie est toujours que le patient retrouve une bonne mobilité générale. Votre ostéopathe utilisera uniquement des techniques douces et indolores afin que les structures retrouvent leur mobilité.

En fin de séance, votre ostéopathe pourra vous informer sur le risque éventuel de l’apparition ou non d’un aplatissement chez votre enfant. En fonction de ça, il vous recommandera un suivi durant ses 3 premiers mois pour surveiller l’évolution.



Attention ! Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation chez votre médecin ou pédiatre.



Inès et Dimitri Chardin

Ostéopathe pour Bébé à Saint Pierre du Perray

Essonne - 91



#bébé, #ostéopathe st pierre du perray, #ostéopathe saint germain les corbeil, # ostéopathe tigery, #ostéopathe pour bébé, #nourrisson, #ostéopathe lieusaint, #tête plate, # plagiocéphalie, #brachycéphalie, #ostéopathie et plagiocéphalie, #ostéopathe tête plate du nourrisson, #torticolis, #ostéopathie et torticolis, #torticolis bébé

© 2023 by Inès et Dimitri Chardin - Ostéopathe à Saint Pierre du Perray, proche de Tigery, Saint Germain les Corbeil, Saintry sur Seine, Soisy sur Seine, Morsang sur Seine, Etiolles, Savigny le Temple, Cesson, Seine Port, Combs la ville, Corbeil essonne, Nandy, Lieusaint ...